La bande dessinée qui retrace l'histoire des techniques pour éclairer l'avenir

Le conservatoire qui rebranche sur le NET ce que l’histoire a laissé derrière elle

Accueil / Accueil / CDROM magnetoptique MAXSTOR
7/223

CDROM magnetoptique MAXSTOR

diaporama Montrer les méta-données du fichier
CDROM_magnetoptique_MAXSTOR.JPG

- Capacité 650 MO
- Effacement possible : Réinscriptible
- 512 Bytes / secteur : ils sont nettement visibles.

Principe :
- Écriture : Passage au-delà du point de Curie d’un matériau ferro-magnétique par échauffement localisé à l‘aide d’un Laser (Cela équivaut à un effacement) et affectation d’un 0 ou 1 suivant l’orientation d’un champ magnétique extérieur appliqué. Lors du refroidissement l’état magnétique est gelé : c’est l’effet mémoire recherché.
- Lecture : Une photo-diode interprète comme des 0 ou des 1, l’état de polarisation de la lumière laser après réflexion sur les zones écrites. C’est l’effet magnéto-optique Kerr qui fait tourner le plan de polarisation. La puissance du laser est suffisamment faible pour ne pas modifier / effacer les informations écrites.
- Durée d’archivage nominale : 30 ans et sécurité contre l’effacement grâce au gel des propriétés magnétiques tant que T < TCurie.
Exemples : MiniDisc de Sony.
Déploiement de cette technologie : A partir de 1985.
Arrêt de la production : 2013.
Technologies concurrentes : Mémoire à semi-conducteurs de type Flash Nand cf. Clef USB dont la capacité dépasse 128 MO. La fonction mémoire réside dans des charges injectées par effet tunnel dans des grilles flottantes de transistors MOS. La durée de vie et de stockage sont mal définies ainsi que le nombre maximum d’écritures / lectures.

Auteur Ph. Maliet
Créée le Dimanche 19 Août 2018
Ajoutée le Mercredi 25 Juillet 2007
Dimensions 945*1024
Fichier CDROM_magnetoptique_MAXSTOR.JPG
Poids 276 Ko
Tags lecture, magnétique, mémoire, écriture
Catégories
Visites 2304
Note moyenne pas de note
Votez pour cette image : | | | | |

[0] Commentaires des utilisateurs